Madrid: (+34) 91 745 99 19 | Granada: (+34) 958 28 99 28 | London: (+44) (0)75 4242 8384 | Móvil: (+34) 622 850 178 | Mail: info@agestrad.com
  • Español
  • English
  • Deutsch
  • Русский
  • Italiano
  • Português
  • Dansk
Agence de Traduction | Traductions professionnelles multilingues

Quelles sont les langues les plus difficiles à apprendre ?

Publié par: In: Sin categoría 20 mar 2019 Questions: 0

La difficulté d’apprentissage d’une langue peut être évaluée selon plusieurs critères. D’une manière générale, plus la langue visée est différente de la langue maternelle, plus il peut s’avérer difficile d’apprendre, parler ou traduire les langues. L’Unesco a procédé à un classement objectif, basé sur des critères de complexité bien définis.

difficulté traduction langue

La langue la plus parlée au monde est également la plus difficile à apprendre

Sans surprise, le chinois, ou plus exactement le mandarin, est toujours cité comme étant la langue la plus difficile à apprendre. Même si la langue a été relativement standardisée, elle reste néanmoins d’une grande complexité. Par exemple, un même signe ou idéogramme peut revêtir des significations totalement différentes selon la tonalité ou la hauteur à laquelle il est prononcé. Pour parvenir à progresser, il faut donc s’armer de patience et de rigueur. Apprendre le chinois, que ce soit pour le comprendre, le parler ou traduire le chinois, c’est aussi s’ouvrir à de nouveaux modes de pensée et découvrir de nouvelles façons de s’exprimer.

Et le japonais ?

Cette langue asiatique a la réputation d’être relativement moins difficile que le chinois. Que ce soit pour l’apprendre Les difficultés restent néanmoins nombreuses : deux alphabets, plusieurs milliers d’idéogrammes, les fameux kanjis, et une langue très différente à l’écrit et à l’oral. Le contexte est essentiel à une bonne compréhension. La grammaire est relativement facile mais les multiples règles de politesse à maîtriser peuvent engendrer de nombreux malentendus.

Le grec, un voyage vers l’inconnu linguistique

La Grèce est un pays qui nous semble proche, pourtant peu d’européens choisissent cette langue comme langue étrangère. Le grec classique a laissé place à une langue plus moderne, mais néanmoins très compliquée à maîtriser. Là encore, l’accentuation se révèle essentielle. L’usage d’un alphabet spécifique ne facilite pas les choses. La Grèce constitue l’un des principaux partenaires économiques de plusieurs pays européens. Son apprentissage peut faciliter les échanges, aussi bien à but commercial que culturel.

L’arabe, une langue complexe à l’écrit et à l’oral

L’arabe littéraire est une langue uniquement écrite. Son apprentissage nécessite souvent de longues années mais acquérir une certaine maîtrise peut se révéler très gratifiant. Il est bien sûr plus motivant de pratiquer l’arabe également à l’oral. De multiples variantes et dialectes existent, c’est pourquoi il est important de choisir un professeur ou un cours adapté à vos objectifs.

L’islandais, une langue européenne marquée par l’autarcie

L’Islande est un territoire qui a longtemps été isolé du reste du monde. Son parler s’est peu à peu différencié des langues scandinaves pratiquées à l’origine. La langue islandaise a évolué à sa façon mais de nombreux archaïsmes ont été conservés. Si les déclinaisons vous font peur, passez votre chemin car les mots peuvent prendre des dizaines de tournures différentes en fonction de leur valeur grammaticale ou de leur place dans la phrase.

Les langues germaniques ont pour point commun la complexité

Que vous optiez pour l’allemand, le suédois ou le néerlandais, il faudra vous familiariser avec les mots à rallonge. Les langues germaniques sont également flexionnelles, ce qui nécessite l’apprentissage des différentes déclinaisons. La conjugaison n’est pas non plus une mince affaire. Suivant les langues, la prononciation fait appel à certains sons qui nécessitent une certaine gymnastique linguistique.

Le finnois, une exception scandinave

Contrairement au suédois, au norvégien et au danois, le finnois ne fait pas partie des langues germaniques, ni même indo-européennes. Avec ses multiples suffixes et préfixes et ses règles de prononciation, cette langue peut devenir rapidement un véritable casse-tête.

Quelles sont les autres langues difficiles à apprendre ?

Bien qu’elles ne figurent pas dans ce classement, d’autres langues sont souvent considérées comme difficiles à apprendre, sans que cela soit forcément vrai dans la réalité. Le russe, par exemple, utilise l’alphabet cyrillique mais cette difficulté est souvent rapidement surmontée. Sa grammaire étant très structurée, son apprentissage est souvent aisé pour les germanophones. Le basque, par contre, pourrait largement figurer au classement des langues les plus difficiles à apprendre. Cette langue très ancienne ne ressemble à aucune autre. Son vocabulaire et sa grammaire nécessitent un apprentissage rigoureux. Le hongrois est également considéré comme une langue très complexe. Elle est très différente des langues slaves parlées dans les pays voisins. Avec près de 7000 langues actuellement pratiquées dans le monde, vous n’aurez aucun mal à trouver une langue difficile à apprendre, si tel est votre challenge. Et si le français est votre langue maternelle, vous pouvez vous enorgueillir de maîtriser l’une des 10 langues les plus complexes au monde !

Poser une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utilisation de cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez \nl’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer \ndu contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus.

ACEPTAR